Bravo Les Mecs Essayez De Vous Reconnaitre

Aujourd’hui on va faire un article un peu différent et écrit certes sur des généralités, mais dont les grandes lignes viennent de l’avis de plusieurs amies.

Cette fois au lieu de vous dire ce qui fonctionne avec les femmes, les qualités qu’elles aiment, les techniques qui marchent, … Nous allons parler de ce qu’elles détestent. Nous allons discuter des types d’hommes que les femmes rejettent et qui hélas sont nombreux de nos jours. Let’s go.

1. Le tout mou

Un de mes préférés, on en a tous connu au moins un dans sa vie et tout le monde s’énervait en le voyant. “Le tout mou” c’est le mec qui n’a aucune ténacité, aucune envie, aucun leadership et qui passe son temps à répondre aux questions par des “ché pas”.

J’en ai eu un dans ma classe durant mon année de première. Et comme tous les S on avait des heures de TP (Travaux Pratiques), et bien sûr un jour que mon pote n’était pas là, je me suis retrouvé avec ce mec. La séance s’est résumée en :

-“T’as une idée pour cette question?”
-“Ché pas”

Ce type était un vrai mollusque et bien que je lui disais tout ce qu’il fallait faire, ce mec mettait dix ans à le faire. Résultats des courses, j’ai pété un câble et l’ai envoyé bouler (C’était ma petite minute de défoulement).

Alors pourquoi les femmes ne les aiment pas? Tout simplement parce qu’elles doivent prendre toutes les initiatives, que ces mecs sont chiants à mourir, inactifs et lents. Bref tout le contraire d’un séducteur.

Ici c’est le coté pro-actif du séducteur qui doit être développé.

2. Le chiant

Le chiant c’est celui qui n’a pas de vie. C’est celui qui passe ses week-ends à rouiller devant sa télé/ordi/ … Et qui se fait des nuits spéciales jeux vidéos. Résultats ce mec n’a rien à raconter et pire, il n’y a rien d’excitant dans sa vie, du coup les femmes l’évitent.

Ici c’est la notion lifestyle qui est à créer, car comme on le répète souvent, ayez une vie intéressante pour fréquenter des gens intéressants.

3. Le raciste/haineux

Lui c’est sûrement le pire, et hélas il en existe beaucoup. Ce mec-là vous le repérerez vite, il est toujours entrain de tenir des propos racistes ou haineux et est empli de colère.

Le problème c’est que durant l’adolescence certains, pour se donner un “style”, se faire “accepter” ou je ne sais quoi, se mettent à jouer les caïds nationalistes.

Alors pour tous ceux qui se sentent visés, stop! Arrêtez tout de suite car c’est franchement pathétique et énervant de voir des gars comme ça. L’ouverture d’esprit et la tolérance ça s’apprend mais c’est vraiment, mais alors vraiment important si vous voulez vivre heureux.

Dans ce cas-là c’est l’ouverture d’esprit du gentleman qui est mise en avant.

4. Le connard

Les anglo-saxons l’appellent “jerk”, moi je l’appelle “connard”. C’est le genre de gars qui aime emmerder le monde, mais pas de manière taquine (pour ça je suis un pro héhé), lui c’est par méchanceté qu’il le fait.

Les femmes l’apprécient au collège car il fait plutôt bad boy et paraît avoir confiance en lui, contrairement aux autres gars (on est tous passé par-là au collège). Cependant au lycée ou à la fac, les choses changent car les autres mecs ont pris confiance en eux, VOUS avez pris confiance en vous.

Finalement il passe pour le grand imbécile qui n’a rien de mieux à faire que de  martyriser les plus petits et qui est en train de rater tout ce qu’il fait.

Ce genre de gars n’attire pas car personne n’est assez maso pour aller voir un mec qui ne prend plaisir qu’à voir les gens dans le malheur. La bienveillance c’est une qualité rare mais importante.

5. Le prétentieux

Le prétentieux, c’est le gars qui a confondu “confiance en soi” et “arrogance”. Du coup il se comporte de manière hautaine avec les gens, les regarde de haut, se croit supérieur, leur manque de respect, …

Si un peu d’arrogance mélangée à de l’humour (C&F) plaît aux nanas, l’arrogance seule les répugne. Pourquoi?

Tout simplement parce les gens prétentieux sont incapables de se remettre en question, incapable de reconnaître les efforts des gens et ça, c’est tout sauf attirant.

Mais le pire c’est que, séduction mise à part, un mec prétentieux ne progressera pas puisqu’il n’est pas capable de reconnaître le travail des autres et d’en tirer des leçons.

Donc si vous vous trouvez dans cette catégorie, reprenez depuis le début. Vous avez certainement un trou dans votre estime que vous comblez par de l’arrogance, n’hésitez pas à vous remettre en question de temps à autres, de vous inspirer des gens, de les complimenter dans leurs efforts, …. Là vous progresserez, car un séducteur sait trouver l’équilibre entre arrogance et confiance.

6. La loque

La “loque” ressemble un peu au “tout mou”, sauf que lui il n’est pas mou naturellement, il est camé. Si certains aiment fumer ou se bourrer la gueule régulièrement alors mes amis, sachez que les filles détestent ça.

Le tabac froid a une odeur passable (personnellement je n’aime pas du tout) mais alors un mec qui sent la beuze alors là c’est une autre histoire. Enfin ça ce n’est pas le plus grave.

Un mec shooté ça se détecte très vite (j’en vois déjà entrain de me dire “mais non Aurélien, t’inquiète pas que moi ça ne se voit pas, j’ai l’habitude, ….”). Ne serait-ce qu’à sa tête, à ses yeux “fatigués”, …

Et bien sûr ça se voit surtout dans son comportement très dynamique et ses réponses instantanées. Enfin ça se voit aussi dans certaines vidéos, réalisées par ses “amis” lorsqu’il est défoncé où l’on le voit se balader à poil dans la rue par exemple, ….

Mis à part le côté ridicule du bonhomme, les filles sont rarement attirées par un mec qui a du mal à aligner deux mots en tremblant. Un séducteur sait se contrôler et veille à préserver sa santé.

7. Le romantique

Ce type est tout gentil, le problème c’est qu’il est persuadé que l’amour et la séduction se passent comme dans Titanic. Du coup il en est réduit à écrire des poèmes, offrir des cadeaux, obéir à la demoiselle,…

Je viens d’ailleurs de rencontrer quelqu’un comme ça, et le titre d’un de ses poèmes que j’ai lu est, … En fait non , je vous laisse deviner.

Bien sûr comme vous le savez ce mec hyper-collant et mielleux, est loin d’être attirant.

Conclusion:

Si je vous ai décrit ces types d’homme c’est pour mettre en avant certaines qualités-types du séducteur. Ce que vous devez retenir de cet article se résume en quelques lignes. Un alpha man est généreux, bienveillant, entreprenant, confiant et respectueux. Cependant si vous vous retrouvez dans une de ses personnes alors il n’est pas trop tard pour changer.

Et vous, c’est quoi LE type de personne que vous ne supportez pas? Défoulez-vous dans un commentaire ;)

Aurélien.

PS. Pour aller encore plus loin, découvrez  : Le Guide Ultime Pour Trouver Une Petite Amie


Un guide qui vous explique, étape-par-étape, comment trouver une petite amie, la séduire et la garder sous votre charme pour toujours.

Dans ce livre, vous découvrirez :

  • Comment réveiller le séducteur qui sommeille en vous pour attirer les filles
  • Comment aborder la fille qui vous plaît
  • Comment obtenir un rendez-vous avec elle facilement
  • Quand et comment l’embrasser
  • Comment la rendre amoureuse de vous
  • Comment entretenir une relation à long terme
  • et bien plus !

Téléchargez votre copie dès maintenant ICI >>




 

Aujourd’hui on met de côté notre colère accumulée contre les hommes et leurs bizarreries. On oublie nos Exs, qui sont tous des grands-méchants-vilains. On oublie les égoïsmes de notre mec qui, parfois, nous paraissent complètement incompréhensibles. Et on arrête de penser que Papa, c’est le plus fort (même si c’est VRAI ).

Ensemble, on va tenter un pas vers eux. Les comprendre, un peu, ces pauvres créatures qui ne se rendent pas compte de tout ce que l’on fait pour eux. Faut dire, on les aime bien, au fond. Mais, à trop penser qu’ils sont simples, qu’ils n’ont qu’un bouton ON/OFF sexuel, parfois on les aime mal.

C’est parti pour la tolérance, l’ouverture et l’OPEN MIND.

Mecs, qui êtes-vous ?

Mode d’utilisation de cet article

Nous allons parler de grandes théories sur les différences hommes/femmes. C’est une question qui passionne chercheurs, psychologues, philosophes, neurobiologistes depuis des années.

Mais, avant d’aller voir Doudou et de lui dire « Mec, t’es comme ça, comme ça, comme ça » on garde en tête qu’on est bien plus ressemblantes aux hommes qu’on en est différentes. On est effectivement ressemblantes à près de 98% génétiquement.

Et, Jung me soutiendra (paix à son âme) : nous avons une part de masculinité en nous. Rencontrer, sans juger, le comportement masculin général, c’est rencontrer cette part d’étrangeté qu’il y a en nous.

Les mecs : des handicapés de l’émotion

Réaction masculine face à l’émotion

Vous quand vous êtes tristes :

– Soit, vous vous sentez désarmés. Vous réagissez par la colère.

Genre, vous tapez un mur. Sachez-le, cogner contre un mur n’est pas constructif. Faites comme moi : balancez de toutes vos forces votre oreiller à terre. Ou bifflez-le (l’oreiller, pas le mur). Vous allez vous énerver, bégayer, insulter ou courir, faire du sport… Bref, vous vous dépenserez. Faut que ça sorte en dégoulinant de testostérone, sinon, c’est pas bon.

– Soit, vous vous renfermez sur vous-mêmes :

Bonjour PC ! Bonjour jeux vidéos ! Bonjour porno ! Bonjour alcool ! Bonjour télé ! Bonjour Etc ! Au mieux, c’est avec les amis. Du temps que vous n’avez pas à penser à vos émotions, tout est bon. Vous vous lobotomisez et, comme une huître qui a peur, vous vous renfermez sur vous même. ( 3 / 4 des personnes autistes sont des mecs.).

C’est souvent dans ces moments-là, que vous prenez de la distance, que vous vous enfermez dans votre grotte. Vous vous éloignez de nous, parce que nous allons vous pousser à parler. Vous nous connaissez. Et, tant que vous n’avez pas de solutions, parler, pour vous, signifie admettre un échec.

Les chouchous, on vous adore, mais faut vraiment qu’on vous le dise : il n’y a pas de solutions pratiques, matérielles pour tout. Parfois, on est juste impuissant (oui, le mot est CHOISI), et il faut laisser couler les choses en en parlant. Courage, vous pouvez le faire !

Les mecs, plus émotifs

A force de jouer les durs à cuire, les Chuck Norris en puissance, nous, on oublie que vous êtes plus sensibles que nous. On vous voit, vous êtes plus grands, plus costauds, et vous semblez mieux encaisser, vous ne pleurez [presque] jamais.

Comment ne pas oublier que vous avez une sensibilité à fleur de peau ?
Comment s’empêcher d’essayer de trouver les failles chez vous, pour vous montrer qu’on vous aime avec ?

Heureusement, la science vient nous le rappeler que vous êtes plus émotifs que nous. Vos émotions vous arrivent toutes d’un coup. Vous les distinguez mal. Elles vous Uppercutent (=> mot inventé, je tiens à le dire.).

A ne pas voir les nuances des émotions qui vous traversent comme vous ne voyez pas la différence entre un bleu lapis-lazuli et un bleu Klein, vous les confondez et les subissez de plein fouet.

Les loulous, promis, maintenant, on sait. On fera gaffe : vous ne choisirez pas la peinture de la maison.

En bref : homme = plus émotifs et moins expressifs.

Les hommes : un égo abrutissant

Ce que nous entendons par ego, n’est ni sa définition psychologique, ni philosophique. D’ailleurs l’un dit que c’est un « faux moi » et l’autre « un moi profond ».

Donc, pas le temps de faire une dissertation sur ma vision du Moi (je suis une bombe et je le vois bien).

Considérons que nous taxons « d’ego masculin » : ce mélange de fierté et d’orgueil, qui d’une part nous excite et d’autre part nous fatigue.

La fierté masculine

Pour vous, les hommes, la fierté passera avant tout. Elle signifie : « Je suis un HOMME, un vrai. »
Elle est souvent associée au code moral que vous vous efforcez de suivre.

Mais, ce code moral, s’il n’épouse pas les courbes d’une religion, est crée votre expérience TOUT A FAIT SUBJECTIVE au monde. En cela, il peut être bancal, étroit, et donner une impression d’être en face de quelqu’un d’obtus.

Parfois, nous ne comprenons pas vraiment comment vous construisez votre code. Il ressemble un peu à :

  • EST BIEN : ce qui ne blesse pas ma fierté/orgueil/ego
  • EST MAL : ce qui blesse ma fierté/orgueil/ego.

Le serpent qui se mord la queue.

Votre code est bien plus simple à suivre pour des broutilles que pour des actes qui vous engagent. D’où le fait que vous évitiez les engagements. Ils n’apparaissent pas, pour vous, comme des preuves d’amour, mais de véritables lignes de conduite à suivre. Un homme n’a qu’une parole. (Normalement).

Cette fierté nous plaît. Soyons franches. Quand vous avez passé le cap de « gamins présomptueux » vous devenez relativement fiable/protecteur/sauveur… Mais, si cette fierté est heurtée un peu trop fort , vous vous brisez.

Vous connaissez la fable de La Fontaine, sur le roseau et le chêne ?
La fierté masculine donne à l’homme la stature du chêne. Il ne tremble pas à chaque petit coup de vent, mais, une rafale le déracine complètement. Sommes-nous, nous, les femmes, des roseaux ?

L’orgueil masculin

« Un homme fier et digne est au-dessus des faveurs et des revers de la fortune : qui se laisse enivrer par les unes, abattre par les autres, manque de fierté. »Charles Dollfus

Souvent, les hommes confondent orgueil et fierté. Ils puisent leur virilité dans « être homme, c’est… ». Quand ils ne parviennent pas à suivre leurs codes, pour palier la déception qu’ils ressentent vis à vis d’eux-même, ils se parent d’orgueil.

Et c’est cet orgueil qui explique que :

  • vous ne demanderez pas la route (en dépit du bon sens)
  • vous hésitez à montrer vos sentiments de peur d’être faibles (comme des femmes?)
  • vous parlez tout le temps de votre bite
  • vous êtes de mauvais perdants, ou vous « l’avez fait exprès » pour nous faire plaisir
  • vous êtes dans une relation de domination avec les autres hommes
  • vous êtes incapable de demander conseils quand vous allez mal
  • vous réussissez mieux vos suicides que nous
  • perdre à un jeu vidéo/sport devant nous est humiliant pour vous
  • vous craignez les femmes car elles sont le plus grand danger de votre fierté.
  • Est-ce aussi par fierté que vous ne baissez pas la lunette des chiottes ? Genre, pour avoir la dominance sur les toilettes?
  •  

L’orgueil/fierté (souvent les deux confondus), on ferait sans. Mais vous êtes avec. Donc, OUI, on passera notre vie à essayer de vous changer, et NON on aura pas vraiment envie que ça réussisse.

(Mais bon sang, demandez votre chemin!)

L’ego masculin dans le couple

Au fond, ce que vous attendez de nous, c’est que l’on vous admire. C’est que l’on respecte votre manière de construire votre ego : par l’orgueil/fierté.

Si vous supportez aussi mal nos reproches, c’est qu’on tape là où ça fait mal.

On vous dit «T’es vraiment un cas, tu n’as pas baissé la lunette des chiottes!»

Vous entendez « Tu es bon à rien, tu me rends malheureuse, un vrai homme ne ferait pas ce que tu fais et ferais ce que tu ne fais pas. L’idéal, vers lequel tu tends est vraiment loin. Doudou,tu n’es pas un homme ».

Vous dites qu’on vous « casse les couilles » pour dire que vous vous sentez castré.
On émascule votre fierté.

Au fond, vous ne mourrez pas de confiance en vous. Vous nous aimez, on vous intimide. On a plus d’impact sur vous/votre ego que beaucoup de personnes. Vous aimeriez qu’on croit en vous, qu’on vous voit comme notre Prince Charmant Tueur de Dragon.

Vous vous nourrissez de la confiance qu’on vous porte. Parfois vous utilisez le caprice, la colère, la manipulation pour l’avoir. Et parfois, l’amour, la loyauté, la présence (et c’est mieux, hein ^^).

Parce que c’est aussi (surtout?) à travers nos yeux que votre orgueil peut prendre la direction ascendante de la fierté.

On vous aime Messieurs, mais rarement comme vous voulez être aimé. C’est que l’on ne vous comprend plus, parfois.

Et vous, Mesdames, quelles ont été vos plus grosses incompréhensions de couple ?

Anashka,
qui vous aime, malgré tout


0 Thoughts to “Bravo Les Mecs Essayez De Vous Reconnaitre

Leave a comment

L'indirizzo email non verrà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *